Tanguy Viel à la Droguerie de Marine le 27 février

Le Nouveau roman est à la littérature ce que La Nouvelle Vague est au cinéma. Nés dans les années 50, ces deux mouvements viennent colorer le paysage culturel français. En littérature c’est principalement les auteurs des éditions de Minuit qui renouvelleront le genre romanesque en s’opposant au roman classique. Parmi les principaux, Alain Robbe-Grillet et Nathalie Sarraute remettent largement en cause le réalisme balzacien avec notamment le rejet de la notion de héros, la vraisemblance de l’histoire, le déroulement linéaire du temps, le refus de l’analyse des sentiments… Depuis, Jérôme Lindon, qui a dirigé cette maison d’édition, a découvert et porté de nombreux auteurs. Tanguy Viel est un des derniers à avoir été remarqué et encouragé par cet éditeur exigeant.

Né en 1973 à Brest, il fut pensionnaire de la Villa Médicis. Son premier roman Black Note est édité en 1998 et  il a désormais  imposé son style et sa plume. . Dans chacun de ses livres, il joue de manière subtile avec les codes. Dans L’absolue perfection du crime (2001), dans Insoupçonnable (2006) ainsi que  Paris Brest  (2009) Il détourne les règles du polar pour raconter des histoires de dettes, de secrets de  famille, de bourgeois provinciaux. Dans son dernier roman La disparition de Jim Sullivan (2013), il joue avec le genre du roman américain en enchevêtrant action et commentaire. Son écriture décapante et intense est telle qu’elle nous transmet une forte émotion à la lecture ses textes. Entre l’écriture de divers essais et articles pour différentes revues, il aime rencontrer ses lecteurs dans les lycées et  aussi dans les librairies.

Nous sommes  ravis de le recevoir à La Droguerie de Marine

Vendredi 27 février de 17 h30 à 19h